ATELIERS PIERRE LAFON

Architecture - Landscape - Civil engineering

     Situé à Rennes en Bretagne, l’atelier situe sa démarche dans le questionnement des mutations environnementales et urbaines que nous connaissons. Cette petite structure en réseau, développe un partenariat en France et à l’étranger, engagé dans une recherche transdisciplinaire dans les domaines croisés de l’architecture, du paysage et des infrastructures. Originairement, Agence Lafon-Faunières* à Paris et Rennes, dans les années 1980 à 2000, les ateliers Pierre Lafon** poursuivent une démarche où le questionnement des mutations environnementales et urbaines sont au centre des recherches et propositions.

 

     La conception des espaces publics fait appel à la cohabitation de partenaires spécialisés. Bien que les modes d'investigations et contraintes d’études et de réalisation ne soient pas toujours les mêmes pour chaque discipline, la mise en place d'environnements et de processus de création adaptés pour des interactions favorables entre ces différents acteurs est un enjeu majeur. Ainsi, en intégrant à la configuration de l’agence des formats temporaires d’ateliers adaptés, qu'il s'agisse de l'élaboration d'essais et de prototypes in situ, ou d'actions en temps réel au moment du chantier, différentes configurations d'ateliers se concrétisent au regard de la singularité des programmes. 

 

Il s’agit par exemple :

  • -de la création d’un "news-room" ouvert au débat public (testé pour le projet n°_33),
  • -d'occupations temporaires d'espaces en chantier, et de résidence temporaires sur les sites concernés par des observations dans la durée (bulletins d'observation pour "l'eau dans l'eau", projet n°14),  
  • -de la création de scénographies et de déplacements expérimentaux (essais et performances n°00). 

 

     En complément du travail quotidien de dessins, maquettes et simulations dans les locaux de l'agence, la dimension polymorphe de ses ateliers est l'expression d'un engagement de la pratique dans une dimension géographique et territoriale.

 

     Dans le corps géographique d’un territoire vivant, les relations dynamiques entre formes, forces et matières, manifestent, entre entropie et néguentropie les flux et les marques d’un monde en mutation. La considération de notre environnement comme un contexte dynamique et phénoménologique de production, constitue un vecteur significatif des investigations.

 

     Il s'agit d’une part de la conception d'infrastructures territoriale et urbaine, comme des ponts, des digues, des barrages, et des échangeurs routiers en des sites écologiques ou historiques sensibles, et d’autre part, de la mise en œuvre de programmes bâtis engagés dans des démarches environnementales élargies à différentes échelles du territoire. 

 

     C’est ainsi que dans un équilibre entre solutions actives et passives, dans la prise en compte de dynamiques simultanément locales et globales, notre habitat établit une relation consciente et durable au monde où nous vivons. La vision statique et rétinienne du bâti est ainsi nourrie et transformée par ce « presque rien » imperceptible, mais dynamique, qui porte et dissipe en profondeur les énergies et les flux qui le traverse. 

 

     Au-delà d’une adéquation aux labels environnementaux normatifs, conscients des enjeux de l’époque, la pratique de l'atelier développe en complément d’une maîtrise d’œuvre opérationnelle de ses projets, une activité de recherche expérimentale par la mise en place d’actions in situ. Les dimensions phénoménologiques naturelles et artificielles du territoire sont ainsi éprouvées dans l’économie dynamique de leur expression et dans la manifestation des phénomènes en temps réel à travers les essais et prototypes engagés.

 

     Ainsi, en formulant les singularités géographiques d’une position en tangence NORD-SUD à l'ARC ATLANTIQUE, l’axe routier Rennes-Nantes associe, les dimensions locales de ses centres commerciaux, artisanaux et infrastructures sur près de 100 Km, aux dimensions globales d’un territoire géographique élargi entre Cap Wrath à Gibraltar sur plus de 2 000 Km***. 

 

     Ainsi, avant d'être un bâtiment recevant du public, le centre multimédia de Rostrenen est-il un instrument de restructuration territoriale et urbaine. Tandis que l'ouvrage, en réseau multimédia fonctionne au-delà de nos frontières physiques, en étirant son bâti entre jardin public et grand paysage, il génère dynamique et cohésion entre les trois principales places du centre-ville. Dans un même ordre d'idées, le projet de musée géologique de l'Oligocène associe les strates contemporaines d’un béton tectonique, à un horizon géologique d'il y a trente millions d'années et déploie ses terrasses au contact des horizons récents des grands paysages du parc naturel du Lubéron.

 

     En appui à ces programmes publics et opérationnels, la mise en place de prototypes et d’essais in situ, nourrit dans une synergie immédiate les enjeux théoriques et les réponses et réactions de l’existant. Issues de commandes de curators et commissaires impliqués dans la mise en place et la diffusion de l’art contemporain****, par leur dimension culturelle et évènementielle, ces propositions s’établissent dans un contact concret avec les commanditaires et le public. Présentations publiques, débats et ateliers dédiés aux associations sont alors l’occasion d’établir concertation et dialogue pour une prise en main et dans certains cas une appropriation des installations artistiques par les commanditaires.

 

     Par exemple : entre la Chaîne montagneuse des Pyrénées et son grand fleuve La Garonne, l’installation L’EAU dans L’EAU© sur la rivière La Baïse, initie un «AQUALAND GEOGRAPHIQUE©». Les mutations d'un réseau hydraulique occasionné par de nouvelles pratiques agraires interfèrent avec les nouveaux usages de la rivière. Transformation et actualisation des anciennes structures hydrauliques génèrent de nouveaux dispositifs et comportements pour le traitement et les usages des eaux. (projet n°14).

 

     De même, le programme "OPEN-ART - FENÊTRE SUR TERRE, (Art contemporain et monde durable) a été à travers l’installation "RELÂCHE"© au théâtre LE QUAI à Angers, l’occasion d'interroger phénomènes littoraux, mutations géophysiques et biologiques en Baie du MONT SAINT-MICHEL. (projet n°41)

 

     Par la considération simultanée de différentes échelles du territoire, l’espace construit est ici entendu comme un espace quasi chorégraphique, induit par le déplacement des personnes et les mouvements régulés ou erratiques engendrés par les temporalités multiples des flux qui à chaque instant nous traversent et nous côtoient. Imprévisibilité des phénomènes naturels et complexité de nos réseaux artificiels constituent ensemble un dispositif holistique de ré enchantement du monde où nous vivons.

 

CONTRIBUTIONS THEORIQUES

 

D’un point de vue théorique, cette démarche donne lieu à différentes recherches et publications, par exemple: 

 

  • -«Architecture et actualisation du Land-art»: GEOGRAPHIE et CULTURE n°13, 1985. 
  • -« Utopies urbaines: Reconstruction du centre historique de Berlin et monde durable ». P.U.M, 1998, 
  • -«Les architectes parlent doctrine»: LES CAHIERS DE LA RECHERCHE ARCHITECTURALE ET URBAINE, direction du patrimoine et de l’architecture, 2000, 
  • -«La géographie mise à nue»: ouvrage témoins des essais environnementaux réalisés pour la «rigole d’Hilvern», canal d’alimentation du Canal de Nantes à Brest, dans le contexte d’un séminaire international et d'un master: «ART et INFRASTRUCTURE», éditions MONOGRAFIC PRINT, 2007.

 

Ces approches théoriques sont également développées lors d’expositions, Master et ateliers de recherche en France et à l’étranger, par exemple: 

 

  • -5ème BIENNALE DE VENISE,1991; 
  • -exposition personnelle MANIFESTE, «façon de faire le ciel en plusieurs morceaux» à l’institut Français d’Architecture,1995;
  • -DICTIONNAIRE DE L’ARCHITECTURE DU XX ème siècle «Editions Hazan», 1996;
  • -LICHTKUNST PARCOURS à Braunschweig, Allemagne, 2000; 
  • -5ème ARCHITECTURAL LANDSCAPE BIENALE, Barcelona, Espagne, 2008;
  • -Atelier de Recherche et de Création «DEPLACEMENT» avec l’artiste Marcel Dinahet aux îles d’Ouessant, Chausey, Molène ainsi que dans de grandes capitales européennes en mutation (Bilbao, Duisburg, Rotterdam et Moscou), de 1995 à 2008;
  • -Master of Paysaje, Barcelona, Espagne, 2005;
  • -Master Degree à la «Peter Behrens Schule» de Düesseldorf en Allemagne. Différents scénarios d’évolution et de développement pour la fondation d’art «STIFTUNG HOMBROICH» ont été explorées, 2009. 

 

Notes :

  • •* Agence LAFON-FAUNIERES, Rennes-Paris (1980-2000), Pierre Lafon obtient un diplôme d’architecture à l’Ecole d’architecture U.P.6, Paris la Villette.

 

  • •**Partenariats récents: B.E.T. "B.O.M.A.", ingénieur Robert Brufau et Miguel + Michel, Barcelona, Espagne, Hiromi Kashiwagi, artiste, Metra + Associés, architectes, Paris,
     B.E.T. "South-Design", Ningbo, Chine.

 

  • •*** FREQUENCE ATLANTIQUE©, projet n°07 qui comporte la création d’une fréquence « Radio Arc Atlantique ».

 

  • •**** - Mission mécénat ART et TERRITOIRE de la Caisse des Dépôts et Consignations,  (projet n°14) ;

                  - NOUVEAUX COMMANDITAIRES de la Fondation de France, (projet n°25),

                  - PLANET’TERRE, Art et changement climatique,Théâtre Le Quai, Angers. (projet 41).

 

 

 

 

 

     Located at Rennes in Brittany the architectural workshop has an approach that continually puts into question the environmental and urban mutations that we face today. Evolving in a network, the structure develops partnerships both in France and abroad, and engages in trans-disciplinary research that embraces the overlapping realms of architecture, landscape and civil engineering. Originally the Lafon-Faunières* architectural firm in Paris and Rennes between 1980 and 2000, the Pierre Lafon Workshops** continue an approach in which the questioning of environmental and urban mutations are the axis of its investigations and propositions.

 

     The conception of public spaces calls for the cohabitation of specialist partners. Although the investigation modes and the study and realization constraints are not always the same for each discipline, it is fundamentally important to elaborate adapted environments and creation processes that allow favourable conditions for the interactions between the different actors. Thus, by integrating within the firm’s organisation temporary adapted workshop formats, whether they might be for the elaboration of tests and in-situ prototypes, or for real time interventions during the site works, different workshop configurations come to life depending on the singularity of specific programmes.

 

These could be for example:

  • -the creation of a “news room” open to public debate (tested for the project n°33), 
  • -the temporary occupations of site works, and temporary residences on sites that require lengthy observations (observation bulletins for “l’eau dans l’eau”, project n°14), 
  • -the creation of scenography and experimental moving (trials and performances n°00).

 

     In addition to the daily drawing, model making and simulations that take place inside the architectural agency, the polymorphous dimension of its workshops is the expression of its practical engagement within a geographical and territorial dimension.

 

     Within the geographical frame of a living territory, the dynamic relations between forms, forces and materials manifest, between entropy and negentropy, the fluxes and marks of a world in mutation. The consideration of our environment as a dynamic and phenomenological production context constitutes a significant vector for investigations.

 

 

     These concern not only the conception of territorial and urban infrastructures such as bridges, dikes, dams and road junctions in sensitive ecological or historical sites, but also the realisation of planned building engaged in environmental procedures that are broadened to different scales of the territory. 

 

     Thus, in balance between active and passive solutions, and in consideration of the dynamics that are simultaneously local and global, our habitat can establish a conscious and sustainable relationship with the world we live in. In this way the static and retinal vision of building is nourished and transformed by this imperceptible but dynamic “almost nothing” that carries and dissipates in depth the energies and the flows that pass through it. 

 

     Beyond a simple conformity with normal environmental standards, and conscious of the stakes of the epoch, the practice of the architectural workshop develops not only project management, but also an experimental research activity by the implementation of “in situ” actions: The natural and artificial phenomenological dimensions of the territory are thus tested within the dynamic economy of their expression and in the real time manifestation of the engaged tests and prototypes.

 

     This way, by formulating the geographic singularities of a north-south tangent position with the Atlantic arc, the major Rennes-Nantes trunk road, associates the local commercial, manufacturing and infrastructure dimensions over roughly 100 Km, with the global dimensions of a geographical territory that stretches over 2 000 Km*** between Cap Wrath and Gibraltar. 

 

     Thus, besides being a public building, the multimedia centre of Rostrenen is above all an instrument of territorial and urban redevelopment. The building itself, whilst functioning within a multimedia network that goes beyond our physical limits, by stretching its form between a public park and the greater landscape, generates a dynamism and a cohesion between the three main squares of the town centre. Along the same lines, the geological museum of the Oligocene associates the contemporary stratum of tectonic concrete with a geological horizon that dates back thirty million years, and unfolds its terraces towards recent horizons of the major landscapes of the Natural Park of the Lubéron.

 

     To back up these public and operational programmes, the implementation of prototypes and “in situ” tests nourish an immediate synergy that links the theoretical stakes with the reality of the practice of building. Coming from the commissions of curators involved in the exhibition and the diffusion of modern art****, by their cultural and event communication dimensions, these propositions are established through a direct contact with the sponsors and the public. Public presentations, debates and workshops dedicated to associations are therefore the opportunity to establish cooperation and dialogue so that the sponsors can come to grips with, or in some cases come to terms with, the artistic installations.

 

     For example, between the mountain chain of the Pyrenees and its major river “La Garonne”, the “Eau dans l’Eau©” installation on the river "La Baïse" has initiated an «Aqualand Géographique©». The mutations of a hydraulic system caused by new agrarian practices interfere with the new uses of the river. Transformation and updating of old-fashioned hydraulic structures generate new devices and comportments for the treatment and the use of water (project n°14). 

 

     Along the same lines the programme “Open Art – Fenêtre sur Terre” (modern art and the sustainable world), has, thanks to the installation “Relâche©” at the Angers theatre “Le Quai”, been the opportunity to investigate shore phenomena, and geophysical and biological mutations in the Mont Saint-Michel bay (project n°41).

 

Through the simultaneous consideration of the different scales of the territory the constructed volume is understood as an almost choreographic space suggested by the movement of people, and by the regular or erratic displacements caused by the multiple temporalities of flows that go through or mix with us at each instant. The unpredictability of natural phenomena and the complexity of our artificial networks together form a holistic system that re-enchants the world that we live in.

 

CONTRIBUTIONS TOWARDS THEORY

 

From a theoretical point of view, the approach has resulted in different research works and publications such as for example: 

 

  • -«Architecture and Land-art updating»: Géographie et Culture n°13, 1985. 
  • -«Utopies urbaines: Reconstruction du centre historique de Berlin et Monde Durable », P.U.M, 1998. 
  • -« Les architectes parlent doctrine »: Les Cahiers de la Recherche Architecturale et Urbaine, Direction du Patrimoine et de l’Architecture, 2000. 
  • -«La géographie mise a nue»: witness publications of environmental experiences made for the «Rigole d’Hilvern», a canal that feeds the Nantes-Brest Canal, in the context of an international seminar and a Master speech: «Art et Infrastructure» Editions Monografic Print 2007.

 

 

 

 

These theoretical approaches are also developed during exhibitions, Master speeches and research workshops in France and abroad, such as: 

 

  • -the 5th Biennale of Venise,1991; 
  • -the personal « Manifeste » exhibition «façon de faire le ciel en plusieurs morceaux» at the Institut Français d’Architecture, 1995;
  • -the dictionary of 20th century architecture «Editions Hazan», 1996 ; 
  • -the “Lichtkunst parcours” at Braunschweig, Germany, 2000; 
  • -the 5th Architectural Landscape Biennale at Barcelona, Spain, 2008; 
  • -The research and creation workshop «Déplacement» with the artist Marcel Dinahet on the islands of Ouessant, Chaussey and Molène, as well as in major capital cities in mutation (Bilbao, Duisburg, Rotterdam and Moscow) from 1995 to 2008;
  • -Master of Paysaje at Barcelona, Spain 2005; 
  • -Master Degree at the «Peter Behrens Schule» of Düesseldorf in Germany where different scenarios of evolution and development for the art foundation «Stiftung Hombroich» were experimented, 2009.

 

 

  

Notes: 

● * Architectural workshop LAFON-FAUNIERES, Rennes-Paris (1980-2000), Pierre Lafon was awarded the Degree of Architecture at the UP6 Paris La Villette Architecture School.

 

● **Recent partnerships: the structural design office “B.O.M.A.” (engineer Robert Brufau) and Miguel + Michel architects at Barcelona, Spain, the artist Hiromi Kashiwagi, Metra + Associés architects at Paris, the “South-Design” office, Ningbo, China.

 

● ***«FREQUENCE ATLANTIQUE©», project n°07, that concerns the creation of a radio frequency «Radio Arc Atlantique».

 

● ****Patronage mission « ART et TERRITOIRE » of the « Caisse des Dépôts et Consignations » (project n°14);

               -«NOUVEAUX COMMANDITAIRES» of the Fondation de France, (project n°25) ;         

               -«PLANET'TERRE», art and climatic change,at the Theatre “Le Quai”, Angers (project n°41).

皮埃尔·拉丰在巴黎高等艺术学院完成他的学业。之后的多年时间里,他频繁的在“SINGIER”绘画事务所和“CESAR”雕塑工作室工作。1978年,在《巴黎拉维耶特》高等建筑学院,他获得了D.P.L.G欧洲建筑师认证。由于这些学术背景,他的工作范围主要针对建筑之间的联系,城市设计,以及大景观和区域设计。1980年,拉丰在巴黎成立了他的第一个建筑师事务所(1)。现在,在法国布列塔尼大区首府雷恩,他的事务所 继续工作于对环境的转换和其对城市规划的影响的问题上。这个小型事务所不仅在法国,同样在其它国家(2)展开了一系列的工作网络,主要的工作内容涉及到建筑设计,景观设计和基础设施建设等的交叉领域的设计。

着重于关注地质研究,事务所在设计方面吸取大自然事物的相貌,包括自然能量的流动、自然材质的创造力、正负能量之间的流动和不断变化的世界迹象等,设计一些列有自然张力和能量的,有动态关系的作品。我们对自然十分重视,例如关注充满活力和生产力的现象的抽象事物的意义等,在事务所的开发调研和设计建议中占据了很大位置。

我们工作的内容一方面涉及到城市设计和区域基础设施的设计,例如桥梁、水坝、堤坝和在历史遗迹或敏感生态区域与公路交接的部分等的设计,另一方面涉及到在扩大环境范围中的构筑物的实施。因此,在方案解决的主动和被动平衡之间,在地方和整体环境之间的动态联系上,我们的建筑都与我们的生存环境和全球的持续发展建立了密切的联系。建筑的外观和感受也被这种几乎没有或难以察觉到却充满活力的能量营养着和转变着。它深度的承载了或驱散了它周围的能量和它穿过的气流。再有事务所设计时也已高环保为标准,类似于著名的H.Q.E标准(3)就是其中之一。事务所经过实践,为它的项目发展出一整套完整的设计体系,并拥有丰富的实战经验:因为不管在自然的领土、还是人工的领域,那些现象学维度都能够通过它们最简单的运行方式和实效的、真实的原型实验体会到。

通过这种方式,我们才能够浓缩直布罗陀愤怒海角的长达2000千米(4)的地貌特征轴线于从雷恩到南特的主要轴线上。这条轴线是从北到南直线连接两个城市的主要干线,它能够衔接当地沿途的商业、制造业和基础建筑设施等,全长100千米。也就是根据这种主导思想,ROSTRENEN的多媒体中心孕育而生。这座建筑不仅仅充当了一个公共建筑的角色,它还是当地地理文化的乐器和城市重整的象征。因为,这座建筑本身的用途是作为多媒体网络中心,这已经超越的了它实体的界限。而建筑师拉长了建筑的长度,使得它可以连接公共花园和大环境地理景观。这就连接了这座城镇中心的三个主要广场,形成了有活力且有凝聚力的大城市中心。同样的,以此思考方式,坐落在OLIGOCENE的地质博物馆则是结合了当地3千万年的沉积地质层,纵向的建筑混凝土平台,作为当代高科技地质层,它融入了LUBERON美丽的自然公园景观内。

经过实施这些公共建筑建筑和实际方案,也就是在实际方案中施工理论原型和测试实验,使得我们总结出一种立即协同。它则是项目中连接理论和实践的关键。通过那些发表展览和现代艺术(5)装置的期刊,因为期刊本身的文化内涵和交流层面,那些作品能和大众和赞助者建立起积极的关系。那些公开演讲、辩论和协会研讨会则是一种建立合作和交流的机会。在一定情况下赞助者可以掌握这些艺术装置的第一手信息。

举例来说:在比利牛斯山脉和加龙河之间,“水中水”景观安置在百色河上。它书写了一个《地理水族馆》的秘密。新的农业耕作方式左右的水利网络的转变却被河流新的应用方式所影响。原有水利网络结构的转变和更新产生了用来处理和应用水的新的装置和方法。同样,项目“开放-艺术-土地的窗户”(现代艺术和世界可持续发展),通过安置在ANGER的LE QUAI歌剧院内的《RELÄCHE》装置,我们有机会考究圣米歇尔山海湾内的海岸现象和那里的地理和生物的转变。

通过同时考虑不同尺度的地域,那些建筑的体量可以被理解为根据不同人流形式来编排的舞台空间。又或者是那些有规律的和无规则的单独游走的人流和主流之间的穿插和碰触。那些不可预测的自然现象和我们复杂规律的人造网络互相结合,组合出另一种完整的体系,给我们生活的这个世界“重添魅力”。

 

理论文献

 

在理论领域方面,建筑师的设计思想发表于不同的研究和出版领域,例如:

建筑和大地艺术的革新:《地理和文化N°13》1985;

乌托邦城市规划:《柏林城市中心的重建和世界可持续发展》P.U.M,1998;

《建筑师论原则》:建筑与城市规划杂志,建筑和建筑遗产指引,2000;

《裸视地理》:《“HILVERN溪谷”的实践环境试验》的见证刊物,南特和布雷斯特河渠的供给河流国际研讨和实践会议:MONOGRAFIK印刷出版《艺术和基础建筑》2007.

 

有相似的理论也同样在法国国内和国外被相继发表、展示、应用和利用在理论研究中。例如:

第五届威尼斯双年展,1991;

法兰西建筑学院展览《展示,小块制作天空的方法》;

二十世纪《HAZAN》建筑词典,1996; 

不伦瑞克灯光艺术展,德国,2000;

第五届建筑景观双年展,巴塞罗那,2008;

 

 

(1)雷恩-巴黎拉丰-付尼埃和事务所(1980-2000)

(2)最近的合作伙伴关系:B.E.T. “B.O.M.A”;工程师Robert Brufau和Miguel + Michel,Hiromi Kashiwagi,艺术家,Metra + Associés,巴黎; BET, 南方设计中国。

(3)高品质环境设计。 

(4)举例来说亚特兰蒂斯频率。 

(5)国际金融机构“la caisse des dépôts et consignations”的赞助设计任务《艺术和领土》,

法国基础的《新赞助人》,星球土地,艺术和气候变化,昂热码头歌剧院。

 

 

 

CONFERENCES, RADIOS

 

• 1991
         Radio FRANCE CULTURE, Invité à l’ émission de Pascale Charpentier : “PERMIS DE CONSTRUIRE
• 1993
         CENTRE CULTUREL DU LANGUEDOC - CAUE HERAULT- MONTPELLIER - Conférence journée : ville/ nature
         C.N.F.P.T - Bagnolet - “conférence L’ART ET LA VILLE”
• 1994
         Radio FRANCE CULTURE - invité à l’émission de Pascale Charpentier: “PERMIS DE CONSTRUIRE
• 1995
         ECOLE D’ART DE MARSEILLE LUMINY - conférence et Workshop. -
         Radio FRANCE CULTURE - invité à l’émission de Pascale Charpentier: “PERMIS DE CONSTRUIRE
         UNIVERSITE D’ARCHITECTURE DE Karlsruhe - ALLEMAGNE - Conférence et exposition personnelle
• 1997
         ECOLE D’ARCHITECTURE DE PARIS LA SEINE, Paris, Conférence.
         ECOLE D’ARCHITECTURE DE NANTES, Conférence
         ECOLE D’ARCHITECTURE DE BORDEAUX, Conférence
         PAVILLON de l'Arsenal, Paris, Conférence
• 1998
         WORKSHOP pour le collectif OXYMORE (parcours pédestre sur la contournante, 3 jours , Nantes
         ECOLE D’ARCHITECTURE DE NANTES, Conférence
         SFA, Paris (Société Française des Architectes)
• 2000
         ECOLE D’ARCHITECTURE DE GENEVE, SUISSE, Conférence et work-shop
• 2001
         ECOLE TECHNIQUE SUPERIEURE D'ARCHITECTURE DE BARCELONE (ETSAB): Conférence et workshop
         AMIENS METROPOLE “Les jeudis de l’art contemporain”. Conférence
• 2002
         Radio FRANCE CULTURE “surpris par la nuit”
         ECOLE D 'ARCHITECTURE de la "VILLE et des TERRITOIRES" Marne la vallée, Conférence
• 2006
         LIEU UNIQUE, Nantes. Conférence
• 2007
         PETERS BEHRENS ARCHITEKTUR SCHULE de Duesseldorf, Allemagne, Conférence
         PETERS BEHRENS ARCHITEKTUR SCHULE de Duesseldorf, Allemagne, Direction MASTER
• 2008
         HOCHSHULE für Wirtschaft und Umwelt, Nürtingen, Allemagne. Conférence
• 2009
         ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D'ARCHITECTURE DE NANTES. Conférence
• 2010
         ECOLE TECHNIQUE SUPERIEURE D'ARCHITECTURE DE BARCELONE (ETSAB): Conférence
         ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D'ARCHITECTURE DE NANTES: Conférence

• 2012
         ECOLE NATIONALE SUPÉRIEUR D'ARCHITECTURE DE LILLE: Conférence

 

Maîtrise d'ouvrages

C.B. Benadretti

T. Bertand

Centre d'art de Vassivière

Conservatoire du littoral

Commune de Binic

Commune de Caurel

Commune d'Excideuil

Commune d'Inzinzac Lochrist

Commune de Plaintel

Commune de Rostrenen

Commune Urbaine de Bordeaux

Commune Urbaine de Lorient-Gestel

Conseil Général 22

Conseil Général 35

Coop de construction

DDE 22

Fondation Nicolas Hulot

SARL Heliopyhle

Institut d'Aménagement de la Vilaine

Mission méçénat "art et territoires", Caisse des Dépôts et Consignation

Musée des arts décoratifs, Louvre

Ningbo Trans Immo Real Estate Developpment Co, LTD

OPDHLM 22

A. Nishigaki

Parc Naturel du Lubéron

SARL Gaea

SEMAPA

Sllyon

M.Toupin

Théâtre Le quai

Ville de Berlin

Ville de Braunschweig

Ville de Clamart

Ville de Nantes

Ville de Rennes

Ville de Riom

Ville de Saint-Brieuc

Ville de Saint Lô

Ville de Saint-Nazaire

Ville de Saint Nicolas de Redon

Ville de Paris

Ville de Saint-Quentin

Ville de Timisoara

Ville de Tregueux

Thysssen Krupp elevator

Kurrators et médiateurs

Gerhardt Auer, Kurrator

Michel Duprès

Lo Kear Kun

Pierre Marsaa, Kurrator

Georges Petcu, Kurrator

Jaqueline Lebert

Didier Pidoux

Jochen Shuster

Guy Tortosa

Thereza von Wuthenau, Kurrator

Jessica su-Youn Hucken

Partenaires / Joint venture et conseils

Jean Anguera, architecte sculpteur

Hervé Bagot, architecte conseil

Gabriel Chauvel, paysagiste conseil

Christian Dautel, architecte

Marion Faunières, architecte

Flint

Hiromi Kashiwagi, artiste

Jacques Lesourd, architecte, urbaniste

Metra + associés, architectes

Michel & Miquel, paysagiste et architectes

Michèle Orliac, architecte urbaniste paysagiste

oxymore, Fabienne Legros ...

South Design: noms en chinois

Jean François-Vincent, architecte

Equipe de projet

Fanja Andriamady, architecte

Nicolas Bailly, architecte

Michael Hébert, architecte

Jeanne Lafon, paysagiste

Valérie Laden, architecte

Nadia Lauro, scénographe

Valérie Lebec, architecte

Shen Meng, architecte

Fatima Rojas, art et communication

Jingjie Wang, architecte

William Walkington, architecte

Marine Le Moal, designer

Florent Leduc, designer

Artistes

Jean Anguera, plasticien

Daniel Barda, compositeur

Marcel Dinahet, plasticien

Hiromi Kashiwag, film maker

Masao Nihey, scénographe

Laure de Ribier, plasticien

Graphistes

Bertrand Franqueville

Jeremy Malmasson

Ingénieur Conseil

Albertani

Roberto Brufau

Charles Carsignol

Henri Delekta

Louis Fruitet, ingénieur

Robert Haligon

Yves Legall

Levillain, géotechnique

M. Shentu 申屠团兵

Bureaux détudes

ALBERTANI

AIA

BOMA

CERT

ECODIAG

NIGRELI

RFF

SAFEGE

SETIEM

SIO

SOGELERG

SOGREAH

TECAM

Conseils scientifiques et techniques

Thierry Guiheneuc, boisement

Yves Lüghinbuel, géographe

Hervé Regnauld, géographes

Alain Tilly, hydraulique

Lionel Visset, botanique

David Y, conseil marketing

Gestion

GEIREC: Laeticia Geodfroy, Laurence Sauvage, Anne marie Texier

AVOXA: Laurent Bachelier Avocat, Marie Gonzales, juriste