ATELIERS PIERRE LAFON

Architecture - Landscape - Civil engineering

22.0
Musée Géologique de l'Oligocène
«rien qu'une strate de plus»
Geological museum of the Oligocene
Date: 
2011
Site: 
Parc Naturel du Lubéron / France
Client: 

Parc Naturel du Lubéron

Team: 

Marion Faunières : Architecte co-concepteur 

CERT : B.E.T. Structure

La découverte d’empreintes de mammifère d’il y a 30 millions d’années a motivé pour le Parc naturel du Lubéron, la programmation de ce musée. La proposition reconstitue des strates géologiques de la carrière, les nouvelles strates se conçoivent comme des concrétions géologiques contemporaines qui associent au béton brut différents réseaux d'éléments de communications scénographiques.

Rien qu'une strate de plus, Anne Laure EGG, Archicrée n°292, L'an 2000 et après, questions pour les dix premières années du prochain millénaire, 1999.

«On créait ainsi surtout une impression physiologique, comme si le visiteur devenait un spéléologue qui allait découvrir par lui-même les empreintes, dans un rapport direct, sans velléités pédagogiques… dans ces nouvelles states seront intégrées des empreintes contemporaines telles les plantes des pieds d’un enfant. Le sol initial reconstitué à l’image du temps pas si lointain, où le Lubéron était recouvert de terrasses de cultures portera ainsi imprimé la mémoire de notre temps. L’opération du site de Saignon attirera le visiteur autant pour son contenu que pour son contenant, car elle propose à l’échelle du terrain, une scénographie grandeur nature, où la strate inférieure authentique raconte la réalité ancienne, et la nouvelle strate artificielle, dit ce qu’elle a à dire par rapport au monde contemporain… Elle constitue un exercice de style délicat entre l’artificiel et le naturel manifeste de cette nouvelle approche réflexive que l’on retrouve bien sûr dans le travail de Duncan Lewis : une nouvelle approche qui vise la recréation d’un lien véritable entre l’homme et son paysage.»