ATELIERS PIERRE LAFON

Architecture - Landscape - Civil engineering

48.0
Archéologie littorale
"recherche"
Date: 
2012
Site: 
Commune d'Erquy / France
Team: 

Didier Pidoux, paysagiste

L'enjeu est la Conservation d'un élément singulier du patrimoine laissé par les infrastructures du XIXème siècle  ( le "petit train des "côtes d'Armor") et cela dans l'esprit de découverte initiée par les programmes véloroutes voies vertes. La proposition s'établit en résonance avec l'ouvrage singulier conçu par "Harel de la Noe", (l'un des premiers ouvrages en structure mixte béton-acier). Il s'agira ainsi, pour la première solution, d'une conception  qui dialogue directement avec les inventions des ingénieurs concepteurs des XIX et XXème siècle, notamment en matière de « structures tendues et tubulaires » : Robert Le Ricolais et Vladimir Shukhov.  La seconde solution plus minimale, prolonge le tunnel végétal qui cerne la voie par une structure tubulaire plus radicale. Les deux solutions, se construisent au dessus de l'ouvrage existant sans le toucher. Tel un vestige archéologique, l'ouvrage existant ne sera pas démoli, et subira au fil des ans et de la corrosion littorale occasionnée par les marées, une dégradation progressive et naturelle. Le béton se transformant progressivement en fragments de structures, chaos de blocs monolithes . . . sables et vases.